La libération de Poissy

18 Aout 1944, vers 20h la RAF impliquant 69 bombardiers type Marauders, détruit le pont et provoque des dégâts en divers points de la ville, touchant notamment l'usine à gaz, et faisant 7 morts et 46 blessés dans la population civile.Poissy  ,et pourchassé par un avion de la RAF un bombardier allemand s' allége de ses bombes pour lui échapper. Les premiers jours sont difficiles, les allemands traquent les FFI. Huit résistants sont fait prisonniers et fusillient cinq résistants le soir meme le 21 Aout 1944.

Pont de Poissy aprés les bombardements du 18 Aout 1944 photo Antoine EVRARD)

Les alliés sont signalés à Mantes la Jolie, les FFI combattent alors les Allemands et font des prisonniers et prennent leurs armes. Pendant ce temps, la résistance s’est organisée et dans l’après-midi du 25 août, le lieutenant Beurotte, chef de la région militaire, fait son entrée dans Poissy. Dans la soirée, un coup de main est tenté et réussi sur Carrières-sous-Poissy et quinze soldats allemands sont capturés. 

Le 26 Aout  les soldats allemands ont reformé une ligne de front. Une centaine d’hommes se tiennent prêts, équipés d’armes lourdes. En fin d’après-midi que les premiers chars américains pénètrent dans Poissy, par l’avenue des Migneaux, distribuant des cigarettes et du chocolat aux habitants. Mais les Allemands entrent en action, bombardant Poissy. La résistance s’organise et les Français, aidés des Américains, ripostent. La bataille durera quatre jours, pendant lesquels de nouvelles bombes s’abattront sur Poissy et notamment sur le cimetière, l’usine à gaz, le magasin à huile de l’usine Ford et la prison. Il faudra attendre le 29 août pour que l’assaut prenne fin et que les Allemands battent en retraite.

Char Sherman, Avenue de la République ( source : http://www.museedelaresistanceenligne.org/)

© 2011 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode