Lord Lovat. le 6 Juin 1944

02/11/2014 17:33

Lord Lovat - Simon Fraser (1911 - 1995)

Lord Lovat débarque le matin du 6 juin à la tête de la "Special Service Brigade", dans lequel se trouve les commandos français. Il débarque avec ces troupes sur la plage qui porte le nom de code "Sword Beach", en fait aux alentours de Ouistreham ( Colleville Sour Orne )  désormait Colleville - Montgomery. Il a osé apporter une cornemuse pour encourager ses braves ! C'est un drôle d'Ecossais, un seigneur des Highlands en gilet de daim dont la famille jadis possédait une armée privée de mille hommes, un gentleman qui plaide pour la mort dans la dignité. Sa mission est d'allé relever le major John Howard, parachuté dès minuit sur le pont de Bénouville.
Cet  aristocrate britannique est Simon Fraser, 24ème chef du clan Fraser, commande les "Lovat Scouts", une unité formée par son père pour servir dans la guerre des Boers, puis transformée en 1942 (une suggestion de Churchill).
Les commandos n° 4, 3, 2 et 45 (Royal Marines Commandos) formaient eux-mêmes la 1ère Brigade des services spéciaux, partie de choc de la 6e Airborne Division, à laquelle était dévolue la lourde tâche de prendre pied à l'extrême gauche de la ligne du débarquement allié, ce qui était et que l'on a depuis gardé coutume d'appeler «la charnière sur Caen». Un esprit chevaleresque, un enthousiasme unique, incroyable, animait et soulevait les hommes de la 1ère S.S. Brigade. Ces Anglais, ces Gallois, ces Ecossais et ces Français se fondaient, se mêlaient, intimement soudés par un même but et commandés par un seul chef, le prestigieux lord Lovat, le héros du raid de Dieppe (où il dirigeait déjà, au titre de colonel, la poignée de Français du 4e commando), le géant aux yeux bleus, le pair d'Ecosse qui avait déclaré à sa brigade avant le départ: «Plus de la moitié d'entre vous restera sur la terre de France. Souvenez-vous que vous allez au combat avec «Commando» sur les épaules ! Un commando sait mourir en silence... Nous lutterons à un contre cinq, pas de vivres ni de munitions avant trois jours... Vous débarquerez avec tout votre ravitaillement personnel, vous nettoierez les plages, ferez le passage de l'infanterie puis nous irons tenir les positions sur Caen pendant huit jours, en attendant la relève de la 51 ème Division».
Lord Lovat, s' adressant aux Royal Commando Marine et au 177 Français du Commando Kieffer le 5 Juin 1944.
Monsieur Léon Gautier DU COMMANDO N°4, nous déclare le 25 Ocotobre 2014 ,que Lovat a fait son discours en anglais puis c' est tourné vers les hommes de Kieffer et leur dit en français " Messieurs les Français, demain, les boches on les aura"

© 2011 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode