Les faussaires de la résistance

27/04/2014 11:54
Nouveau nom, nouvelle adresse, nouveau métier, le résistant clandestin devient quelqu’un d’autre, grâce notamment aux faux-papiers, aux faux 
laissez-passer etc. 
Qui vont lui permettre de circuler plus facilement. Il est alors vital de se procurer le matériel adéquat (le papier, les tampons à voler souvent  et de trouver un faussaire capable de reproduire à l’identique ces documents.)

Les faussaires qui faisaient des faux papiers étaient au service des réseaux de Résistance que se soient surtout cartes d'identités, permis de conduire, cartes de ravitaillement en se servant d'une imprimante par le biais de papiers vierges pris dans les mairies et préfectures par des agents administratifs complices.

Des gens très doués de leurs mains confectionnaient de faux papiers. Des cartes étaient aussi fabriquées par des imprimeurs. Il y avait d'autres moyens, les cartes vierges, par exemple, (cartes d'identité, permis de conduire, cartes de ravitaillement) étaient "récupérées" soit dans les diverses administrations, grâce à des complicités internes, soit par les résistants qui effectuaient des "descentes" dans les mairies, préfectures, etc.

On subtilisait également des tampons officiels pour faux papiers.  il y avait des "vrais faux papiers" établis grâce à la complicité des agents et d'autres faux fabriqués.

Pour fabriquer les faux tampons. Ce sont avant tout des qualités de graveur qu'il faut avoir. Ils partaient de véritables coups de tampon frappés sur de véritables pièces officielles. Graver le linoléum avec des stylets. 
Le dessin du tampon à reproduire était obtenu à l'envers par imprégnation d'un coup de tampon authentique sur une pomme de terre coupée en deux. Puis reproduit sur un linoléum en version inversée : commençait alors le travail de gravure du linoléum au stylet.  Etant donné la diversité des tampons réalisés. Ils se déplaçaient énormément dans toute la France. Les lieux de naissance étaient souvent choisis dans les communes où, par faits de guerre, les archives avaient brûlé : Toul, Etain, Roubaix etc.

© 2011 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode