Le soldat Marcus Heim

19/06/2014 19:46

Le soldat Marcus Heim, de la compagnie A du 505th P.I.R.

Aux alentours de minuit, le 6 juin 1944, le soldat Marcus Heim se pose près du pont de la Fière. Il faisait partie de la compagnie A du 505th P.I.R. de la 82nd Airborne Division. La mission dévolue à la division était les carrefours de Sainte-Mère-Eglise, les vallées du Merderet et de la Douve. L'objectif principal de la Cie A était de tenir le pont de la Fière jusqu'à l'arrivée des troupes qui devaient débarquer à Utah Beach. Marcus Heim se pose près d'une petite route et avant d'avoir pu monter son fusil USM1, il entend une moto ennemie approcher, le jeune Américain laisse les deux allemands passer. Peu après il retrouve d'autres hommes de sa compagnie et ensemble ils recherchent les containeurs contenant leurs équipement, puis se dirige vers le pont de la Fière. Marcus Heim était pourvoyeur d'un bazooka de l'équipe antichars avec les soldats Lenord Peterson, John Bolderson et Gordon Pryne, Heim et son tireur Peterson se placent près du manoir en contrebas de la route en direction de Cauquigny. Les Américains s'attendaient à une contre-attaque ennemie qui serait appuyée par des chars, alors que les parachutistes ne disposaient que deux bazookas, un canon antichar de 57mm une mitrailleuse et quelques mines qui sont disposées en travers de la route près du pont.
 Les trois chars détruits près du pont de La Fière après la contre-attaque allemande.
 
Pendant toute la journée les Allemands harcèlent les positions américaines à coups de mortiers, puis vers 17h00 passent à l'offensive. Trois chars (de vieux blindés français capturés) débouchent près du pont. Le premier s'arrête et le chef de bord sort la tête de sa tourelle pour éxaminer les alentours, il est immédiatement tué par la mitrailleuse, bientôt les deux bazookas et le canon déclenchent un feu d'enfer. Pendant que l'ennemi riposte Heim et Peterson quittent leur position et se positionnent devant un poteau téléphonique. Le premier tank est touché et sa tourelle pivote face aux deux paras embusqués tout près qui doivent s'éloigner rapidement pour éviter l'obus qui pulvérise le poteau en ciment. Ils continuent de tirer sur le blindé jusqu'à ce qu'il soit réduit au silence par le soldat Joe Fitt qui sort du fossé grimpe sur le blindé et lance une grenade à l'intérieur de la tourelle.. Un second char survient et pousse la carcasse du premier dans le fossé, les deux parachutistes continuent de faire feu sur lui, et le touchent mais sont très vite à court de roquettes, alors qu'un troisième blindé arrive. Marcus Heim doit retourner de l'autre côté de la route pour chercher d'autres projectiles pendant son trajet il attire sur lui les feux croisés sans être touché. Il parvient  à la position qu'occupaient Bolderson et Pryne et ne retrouve que leur bazooka hors d'état et un soldat mort, les deux servants ont disparus ils sont probablement blessés. Le jeune parachutiste arrive à prendre d'autres roquettes, mais doit de nouveau retraverser la route pour rejoindre sa position initiale. Il traverse la chaussée à la course, encadré par les balles ennemies mais arrive néanmoins à rejoindre Peterson sans être touché. Avec les munitions supplémentaires les deux hommes parviennent à neutraliser le dernier blindé, privés de cet appui les Allemands battent en retraite en direction de Cauquigny. Toute la nuit les Américains doivent essuyer des tirs de mortiers et deux autres contre-attaques infructueuses menées en journée. Au terme des combats le canon antichar de 57mm et la mitrailleuse sont détruits.
Le pont de La Fière qui enjambe le Merderet fut l'enjeu de violents combats le 6 et 7 juin. Ce passage est désormais baptisé "Voie Marcus Heim".
 
Lorsque le calme revient Marcus Heim et Lenord Peterson sont toujours dans leur position près du pont qu'ils quittent persuadés qu'ils sont les seuls survivants. Ils sont rejoint peu après par un groupe qui leur demande de garder la position, avant l'arrivée d'autres soldats venus en renfort. Plus tard Heim et Peterson apprendront que la plupart des hommes qui étaient avec eux pendant l'attaque sont morts ou portés disparu, ils ne sont plus qu'une poignée à s'en être sorti vivants. Les parachutiste devront garder le pont jusqu'à l'arrivée des troupes débarquées par mer.
Lors de la relève des troupes aéroportées en juillet 1944, la compagnie A comptera seulement 33 hommes et officiers sur un effectif de 136 qui avaient sautés le 6 juin. Pour leurs actions au pont de La Fière, Marcus Heim, Lenord Peterson, John Bolderson et Gordon C. Pryne seront décorés de la Distinguished Service Cross et Joe Fitt (celui qui avait lancé une grenade à l'intérieur du premier tank) recevra à la Silver Star, mais à titre posthume, car il trouve la mort le 13 juin abattu par un sniper à Sainte-Mère-Eglise. Marcus Heim est décédé le 22 octobre 2002, il fut inhumé avec les honneurs militaires au cimetière de Middleburgh NY, dans le comté de New-York.
 Marcus Heim reçoit sa Distinguished Service Cross des mains du général Omar bradley.
 
(SOURCE: NORMANDIE44CANALBLOG)
 

© 2011 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode