Le premier aérodrome du D-Day en Normandie

27/09/2014 10:40
Une piste d'atterrissage d'urgence, située sur le plateau entre Le Ruquet et St-Laurent, a été opérationnelle le 7 juin à 18 heures pour les uns ou plus certainement le 9 juin 
L' aérodrome en Aout 1944
 
C'est le débarquement les 6 et 7 juin d'une unité de la 9ème AirForce: le 834ème bataillon du génie de l'air qui a permis de construire aussitôt une piste d'aterrissage prévue sur la falaise entre Vierville et St-Laurent. Mais le 7 juin ils ont constaté que cet emplacement était encore en cours de nettoyage par l'armée et très peu sécurisé. Ils ont alors jeté leur dévolu sur la falaise entre St-Laurent et Le Ruquet, beaucoup plus calme et déminée le 7 juin. Les travaux ont été menés les 8 et 9 juin et le premier DC3 a atterri en fin de journée le 9 juin.
On a souvent dit et écrit que la piste avait été construite en 2 jours, ce qui est vrai, mais on en a conclu trop hativement que la mise en
service a eu lieu le 7 juin au soir. Cet aérodrome a servi avec une efficacité innatendue a de trèsnombreuses évacuations sanitaires, à tel point que les évacuations maritimes ont très rapidement été abandonnées. Même des civils de St-Laurent blessés en sont partis en avion DC3.
Construction de l' aérodrome
 
Une piste d'atterrissage d'urgence, préparée sur le plateau entre Le Ruquet et St-Laurent, a été opérationnelle à 18 heures le 9 juin et les blessés ont été évacués par air à partir de ce terrain dès le 10 juin, un hôpital de campagne étant installé au voisinage, remplaçant le premier camp de prisonniers.  
 C'est le 834ème Bataillon du Génie de l'air qui s' est chargé de la construction. Il a été débarqué en 4 échelons les 6 et 7 juin. Compte-tenu de la présence de snipers, il n'a pu agir le 6 juin comme prévu. Le 7 juin les reconnaissances ont montré que le site initialement choisi sur la falaise de Vierville était encore trop miné et sous le feu de beaucoup de snipers. ll a alors été décidé de construire sur la falaise entre Saint-Laurent et Le Ruquet. Les engins ont travaillé rapidement les 8 et 9 juin, permettant à un premier DC3 "Dakota" sanitaire d'atterrir le 9 juin à 18h00. Cet avion a été abondamment photographié.
Le premier avion a attérir
 
En août 44, cet aérodrome a servi, avec celui de Colleville (A22C), pour transporter 1000t / jour de carburants pour l'armée de Patton (3ème armée US) qui en manquait cruellement dans sa poursuite rapide des Allemands en retraite vers la frontière allemande. 

Site de l' aérodrome aujourd' hui

Source : http://6juin.omaha.free.fr/

© 2011 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode