Le mystère du Kilroy ( Was here )

19/10/2014 15:34
Il y'a beaucoup de mystères sur ce fameux tag "Kilroy was here" mais trois théories son plus pertinentes que les autres.

La Premiére

Peu avant le grand départ pour les côtes normandes, un défi circule dans certaines unités américaines : les premiers soldats qui arriveraient dans un endroit occupé traceraient à la craie,  dans les endroits les plus incongrus, les plus inaccessibles ou les plus risqués., un petit dessin accompagné d’un texte : "KILROY WAS HERE ! » Kilroy est un personnage imaginaire, bien sûr, mais le message signifierait « On était là avant vous ! » , un pied-de-nez, un jeu de gamin. Mais eux-mêmes ne sont-ils pas des gamins ? Beaucoup ont 17 ou 18 ans. Le 6 juin, les troupes débarquent et les combats sont âpres. À la Pointe du Hoc, les Rangers se hissent avec énergie le long de la falaise ; plusieurs voient leurs grappins décrochés, leurs échelles coupés par les soldats de la garnison allemande. Certains tombent de plusieurs de mètre, entrainent leur camarade dans leur chute. Après des combats courts et opiniâtres, les premiers rangers atteignent le haut de la falaise. Ils se ruent vers les Blockhaus détruits par les bombardements, pistolets-mitrailleurs Thompson et grenades à main. Tout à coup, ils aperçoivent un dessin d'un personnage tracé à la craie sur la paroi d'un bunker et une phrase griffonnée « KILROY WAS THERE ! ». 
Qui a fait ce graffiti ? Le mystère reste entier.

La deuxiéme

Il peut venir d' un mécanicien de la marine du nom de Kilroy signé les rivets, les moteurs ou diverse pièce de la marine qu' il contrôle avec cette indicatif "Kilroy was here" de façon que lors des contrôles de ses  supérieurs, ils voient que cette pièce a bien était contrôle et qui plus est, par ce Mécano. Au moment du débarquement le premier Kilroy aurait étais fait en France par un soldat us qui aurait vu ce tag... la légende du Kilroy par le super GI prend forme...

La troisiéme

La troisiéme serait un ouvrié de détroit dans le michigan qui etait dans une usine de fabrication de bombe, il s'amusa a signer ses bombes "Kilroy was here".
Une fois en europe ces bombes on étais vu par un soldat américain qui s'amusa a faire un tag sur un mur encore debout d'une ville bombardé en Normandie.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Le fameux Kilroy a beaucoup fait parlé de lui, Staline a demandé a un interlocuteur si il avait des renseigements sur ce kilroy.
Hitler pensait qu'il etait une signature d'un espion americain dans leur rang. Il a donné l'orde a une troupe d'hommes de le traquer  suite a des tags vu dans des installation nazi.
Pour les soldats US c'etais une sorte de super GI qui arrivait avant meme que ces soldats arrivent.
Un officier allemand a force de voir ces tag a demandé a ses soldats " si vous voyait ce fameux Mr Kilroy, je veux interrogé personnellement!"
 
Après guerre, un concours a été lancé par la Transit Company of America pour retrouver l'auteur des graffitis d'origine. Une quarantaine de personnes se seraient présentées mais c'est James J. Kilroy, inspecteur sur les bateaux de l'armée (qui laissait une trace de son passage en salle des machines en écrivant son nom à la craie), qui a gagné le concours et remporté le lot : un authentique wagon de tramway.
Par la suite, et notamment sur les champs de bataille de l'armée américaine, de nombreuses mains anonymes se sont amusées à écrire « Kilroy was here ». La légende dit que l'on trouve cette inscription en haut de l'Everest et sur la Lune. Il est sérieusement envisagé d'éditer un timbre commémoratif pour le graffiti « Kilroy was here ».
 
( Un Kilroy gravé sur le Washington DC Mémorial )

© 2011 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode