La prise de la pointe du Hoc

01/09/2014 22:02

La batterie d'artillerie lourde de défense allemande localisée sur une falaise de 30 m de hauteur, qui surplombe une petite plage de galets, située à 6 km d'Omaha Beach et à 15 km d'Utah Beach. 

Elle est constituée de 6 plates-formes de 12 mètres de diamètre bétonnées avec 6 canons de 155mm en rotation à 360°, camouflées par des filets 

-3 casemates en béton , 2 sont finies mais sans canon, une est en construction. Ne peuvent tirer que sur un angle de 100°.
-Un poste de direction de tir
-Des abris semi enterrés relié par des tranchées
-Des champs de mines, barbelés, nids de mitrailleuse
- L'installation de radars à la pointe de la Percée à 5 km à l'Est ,avec une garnison de 200 hommes environs.
Vue du poste de direction

Les Bombardements

Le 5 et 6 juin 1944: 124 avions de la RAF larguent 700 T de bombes de minuit à 5H du matin accompagnés de 1365 bombardiers de l'US Air Force.
Le 6 juin 1944 à 5H 50, l'artillerie navale, située à 18 km avec le croiseur Hawkins et les cuirassés teas et Arkansas tirent 600 obus de marine sur la pointe du Hoc, puis 19 B-26 de la 9e Air Force larguent les dernières bombes.

US AIR FORCE bombardant la Pointe du Hoc ( national archives )

LA PRISE DE LA POINTE DU HOC

A 4 h 30, dix LCA (Landing Craft Assault) ainsi que 4 DUKW doivent être mis à l’eau avec l'échelle de pompier de 33 mètres de haut des pompiers de Londres et les lance-fusées pour lancer cordes et échelles de cordes au sommet de la falaise.

À 6 h 30, les 225 hommes de J E Rudder doivent débarquer sur la plage puis escalader la falaise pour détruire l'artillerie allemande
Les compagnies E et F doivent débarquent à l’est de la pointe, et a compagnie D à l’ouest.
Une fois la pointe conquise, une fusée éclairante indique aux 225 rangers du 5e bataillon en renfort d'arrive ainsi que par le 116e régiment d’infanterie américain débarquant à Omaha Beach.
Si à 7 h aucune fusée n’est tirée, les renforts seront détournés sur Omaha Beach dans le secteur Charlie.
4H30: 10 barges LCA (landing craft), 2 péniches de matériel, 4 camions amphibies, dukw sont mis à l'eau à 20Km avec 225 hommes ( 3 compagnies) et avec la fameuse échelle de pompiers. Un LCA coule immédiatement à la mise à l'eau.
mais en raison du courant, des vagues, de la brume, la navigation se fait avec un retard de 40 mn et avec un décalage vers l'Est.
 
7H10: les rangers débarquent, uniquement sur le flanc Est (front de 450 m de longueur) et avec la perte d'une barge, d'une péniche, de 2 camions amphibies DUKW.
7H15 : à l'aide de grappins, échelle, cordes, un sergent arrive au sommet de la falaise en 5 minutes .
Aucune fusée éclairante n'ayant été tirée à 7 h, les renforts prévus furent déployés sur Omaha Beach .
7H30 : 150 hommes (valides) sont sur la falaise, chacun avec un objectif précis. Mais, au milieu d'un chaos tumultueux de sanglants combats, stupeur AUCUN CANON ( mais des madriers). En fait, ils ont été déménagés à un km à l'intérieur dans un petit chemin.
8H00, la route côtière est sous le contrôle des rangers. 
9H00, une patrouille découvre les pièces d’artillerie sans aucune défense et les détruit.
 
L' après-midi : le lieutenant-colonel Rudder envoie le message « Sommes à Pointe-du-Hoc — mission accomplie - munitions et renforts nécessaires - beaucoup de pertes » à l'USS Satterlee qui lui répond « aucun renfort disponible - tous les rangers sont déployés ».

Les renforts ne sont pas arrivés et les rangers sont isolés (malgré le renfort de quelques survivants de la compagnie A du 5e bataillon de rangers dOmaha)
La situation des rangers devient critique ( attaques dans la nuit de la part d'une compagnie du 914.IR qui fait 20 prisonniers)
Le poste de tir sera pris au lance flamme le 7 juin, à midi.
Le 7 juin dans l’après-midi, une force de secours constituée d’éléments du 5e bataillon de rangers, du 116e d’infanterie et des chars du 743e bataillon arrivèrent enfin.
Le 8 juin au matin la pointe du Hoc est enfin nettoyée.
La prise de la batterie en début d'après midi les occupants se rendent

© 2011 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode