Hitler voulait une armée de chiens savants

24/11/2013 09:23
Les nazis pensaient que les chiens étaient aussi intelligents que l'homme et ont même tenté de bâtir une armée de redoutables chiens parlants, nous apprend The Telegraph.
Hitler espérait que ces intelligentes créatures puissent apprendre à communiquer avec leurs maîtres SS, et avait même créé une école pour chiens afin de leur apprendre à «parler».
 
Des officiers nazis s'occupaient de recruter des chiens venant de toute l'Allemagne et leur apprenaient à communiquer et à transmettre des signaux en utilisant leurs pattes.
L'école, basée à Leutenburg près de Hanovre, et dirigée par Margarethe Schmitt, a été créée dans les années 1930 et est restée ouverte en temps de guerre. Elle aurait formé plusieurs chiens surdoués, raconte le docteur Bondeson dans son livre Amazing Dogs: A Cabinet of Canine Curiosities.
Il semblerait que l'un d'entre eux arrivait à prononcer les paroles «Mein Führer», lorsqu'on lui demandait qui était Hitler. Mais, d'après le journal Giornalettismo, le plus doué de tous était Rolf, un Airedale terrier qui parlait en tapant de sa patte sur une planche, chaque lettre de l'alphabet correspondant à un nombre déterminé de tapotements. D'après le journal, le docteur Bondeson écrit:
«Ce sont des faits extraordinaires. En 1920 déjà, les nazis avaient des psychologues des animaux et par la suite ils employèrent leurs connaissances dans ce domaine pour dresser les chiens. Les nazis aimaient les animaux. Quand les persécutions contre les juifs commencèrent, nombre d'Allemands ne se demandaient pas où étaient passés hommes, femmes, et enfants, mais s'inquiétaient pour le sort de leurs animaux domestiques».
 
Le Dr Jan Bondeson, de la Cardiff University, travaille depuis plusieurs années sur ce livre. Il s'est rendu à Berlin pour consulter d'étranges magazines afin de reconstruire un étonnant, mais véritable, compte-rendu des idées nazies. Hitler est connu pour être un féru de chiens. Il avait deux bergers allemands, Blondi et Bella. Blondi est d'ailleurs connu dans l'histoire pour avoir été tué par Hitler, peu avant que ce dernier se suicide dans son bunker en 1945.
Mais tous les chiens n'aimaient pas Hitler. L'Associated Press rapportait ainsi en janvier dernier l'histoire d'un chien qui avait appris à lever la patte dans ce que des responsables nazis considéraient comme une intolérable imitation du Fürher. 
Cette étrange histoire a été révélée par un chercheur du bureau des Affaires étrangères allemand, Klaus Hilldebrand, auteur de différents livres sur l'époque nazie. Selon lui, le vice-consul allemand à Helinski, Willy Erkelenz, avait écrit pendant la Seconde Guerre mondiale à Berlin en parlant d'«un témoin, qui ne veut pas être nommé, qui dit avoir entendu et vu le chien de Borg lever sa patte à l'ordre “Hitler”».
 
Tor Borg était un patron finlandais, maître du chien Jackie. Il fut convoqué à l'ambassade et interrogé sur les habitudes de son animal. Il nia que le nom du chien soit Hitler (c'est ainsi que sa femme, une Allemande connue pour ses sentiments antinazis, l'avait renommé), expliquant que le lever de patte ne s'était produit que quelques fois, des années auparavant, sans aucun lien avec le salut nazi. Le consul, n'étant pas convaincu, écrira dans son rapport à Berlin: «Borg, malgré ses affirmations, ne dit pas la vérité.»
Les Allemands auraient même pensé à lancer une campagne pour ruiner les affaires de Borg, avant de se raviser. La chancellerie d'Hitler décidera finalement que cela n'en valait pas la peine.
 
( Source: http://www.slate.fr )

© 2011 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode