Dusko Popov l'agent double " à l'origine de James Bond"

03/02/2016 00:25

L’histoire vraie de l’agent double le plus célèbre de la seconde guerre mondiale.

Ivan pour les allemands, Tricycle pour les anglais, Dusko Popov aura passé la guerre à servir les alliés en désinformant les services secrets allemands.

Dusko-Popov-fp-large.jpg
Au coeur des opérations “ Fortitude ” et “ L’homme qui n’existait pas ”, il aura contribué à la défaite des allemands. Avant l’ataque sur Pearl Harbor, il informa personnellement le FBI et son chef Edgar J. Hoover de l’imminence de l’agression japonaise ; il participa à la désinformation sur les lieux du débarquement de juin 1944 désorganisant ainsi les défenses allemandes.
Tout à sa couverture d’homme d’affaires, femmes de rêve, voitures de sport, palaces et casinos furent son quotidien durant ces années de guerre. Mais interrogatoires, intrigues étaient sa réalité.
Ian Fleming, chargé à l’époque par le MI5 de le surveiller, ne s’y trompa pas. Il s’en inspira pour créer son célèbre personnage de James Bond.
 
À 24 ans, Dusko Popov obtient son doctorat de droit à Fribourg où il devient l'ami inséparable de Johnny Jebson, bourgeois épicurien. Dandy, séducteur et bluffeur, l'étudiant libéral est mis en détention provisoire par la Gestapo. Johnny Jebsen prévient le père de Dusko pour qu'il active ses relations afin de lui faire éviter l'internement en camp de concentration. Libéré, cet épisode fait de lui un anti-nazi convaincu.
 
Johnny Jebsen est recruté par l'Abwehr ( service secret allemand )et propose à son ami de devenir espion pour les nazis. Il prévient les services britanniques de renseignement quand il est recruté par l'Abwehr. Lorsque celle-ci l'envoie espionner au Royaume-Uni, il transmet à Berlin un savant mélange d'informations contenant vérités et mensonges bien étudiés, élaboré avec soin par le Comité XX britannique. Ayant une couverture d'homme d'affaires travaillant dans l'import-export, il devient un des piliers du Système Double Cross et se rend souvent au Portugal, pays neutre où son officier de liaison allemand le contacte au casino de l’hôtel Palacio à Lisbonne. C'est au casino Estoril  ou à l’hôtel Palacio que le croise l'agent du MI5 Ian Fleming alors qu'il bluffe un riche lituanien vantard au baccara. (  le Serbe mise, sur une seule donne, les 38 000 dollars de ses frais de mission sur une table de baccara et remporte le coup au bluff.)
Ce coup de bluff est immortalisé dans Casino Royale, premier roman de James Bond écrit par Fleming.
Afficher l'image d'origine

Pearl Harbor 

Quand les Japonais recherchent des renseignements en vue de l’attaque de Pearl Harbor, ils appellent leurs alliés nazis. Popov exécute la mission confiée à l’Abwehr. Il va sur place, muni d’un questionnaire très précis. Celui-ci est décrypté par les services anglais, puis américains. Dusko enfonce le clou en alertant directement Edgar Hoover d’une attaque imminente des Japonais à Pearl Harbor. Une dizaine de fonctionnaires sont au courant de ce scénario que les services secrets britanniques admettent comme extrêmement plausible. Mais le directeur du FBI se méfiant de cet homme dont il n’aime pas les manières, tente de le faire tomber sous le coup du Mann Act (pour avoir eu une relation sexuelle dans un motel avec une femme majeur en dehors du mariage).
Probablement et volontairement pour des raisons d’intérêt que l’histoire ignore encore, Hedgar Hoover ne fera jamais protéger la base navale de Pearl Harbor malgré la confirmation des dires de Dusko POPOV.

Opération Fortitude

Afficher l'image d'origine
Déçu,Dusko Popov quitte les Etats-Unis et se consacre désormais à la préparation du débarquement Français. En grugeant les allemands, il fera croire que les alliés débarqueront à Dieppe. Il est un des maître d’œuvre de l’opération Fortitude.
Il est le seul homme au monde à obtenir des allemands la prestigieuse Croix de Fer et des mains de sa majesté la reine d’Angleterre la Silver Cross.
Afficher l'image d'origine

 

© 2011 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode