Ces célébrités américaines ayant combattu pendant la seconde guerre

26/07/2015 15:18

Paul Newman

 Paul Newman avait 17 ans quand il s'est engagé pour devenir pilote de la Marine, mais il était daltonien. Il a servi dans le pacifique et a fait la bataille d'Okinawa.

Clark Gable

Il rejoint l' US AIR FORCE en 1942. Gable restera longtemps affecté au Royaume-Uni au camp de base de Polebrook dans le Northamptonshire avec la 351e. Gable y effectue cinq missions de combat, dont l’une en Allemagne, en mitrailleur-observateur dans des B-17 Flying Fortress entre le 4 mai 1943 et le 23 septembre 1943, qui lui valent la Médaille de l’Air et la Distinguished Flying Cross. Au cours d’une des missions, son avion est touché, perdant l’un de ses moteurs. Dans le raid en Allemagne, l’un des hommes est tué et deux autres sont blessés ; une balle traverse la botte de l’acteur en manquant de peu sa tête. Lorsque cette nouvelle parvint aux oreilles des patrons de la MGM, ils demandèrent aussitôt à l’Armée de l’Air de réaffecter leur protégé de grande valeur à des tâches sans risque.

Lee Marvin

En Août 1942 Lee Marvin s'est enrôleé dans l' United States Marine Corps , servant avec la 4e Division de Marines dans le Pacifique. Il a été blessé au cours de la bataille de Saipan , lors de l 'assaut du Mont Tapochau , il a été bléssé par balles par un tir de mitrailleuse qui a rompu son nerf sciatique .  Il a reçu la Purple Heart , et la Presidential Unit Citation, la Médaille de la campagne asiatique et du pacifique.

Ronald Reagan

Reagan fut appelé dans le service actif pour la première fois le 18 avril 1942. Du fait de sa myopie, il ne pouvait pas être envoyé sur le front. Sa première affectation fut au Fort MacArthur de San Francisco en Californie où il était officier de liaison au port et au bureau du transport. Avec l'accord de l'United States Army Air Forces (USAAF), il fut transféré de la Cavalerie à l'USAAF le 15 mai 1942 et il fut assigné aux relations publiques de l'USAAF puis au First Motion Picture Unit (officiellement le "18e USAAF Base Unit") de Culver City en Californie ; cette unité composée exclusivement de personnels du cinéma réalisait des films de propagande pour l'armée américaine. Le 14 janvier 1943, il fut promu au grade de premier-lieutenant et fut envoyé sur le tournage du film This Is the Army à Burbank en Californie. Il retourna à la First Motion Picture Unit après cette mission et fut promu capitaine le 22 juillet 1943.

Tony Curtis

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est dans la Marine, à bord du ravitailleur de sous-marin USS Proteus (AS-19) (en). Il assiste à la capitulation du Japon dans la baie de Tokyo, le 2 septembre 1945. Ancien combattant, on lui octroie une bourse qui lui permet de s'inscrire dans un cours d'art dramatique à New York.

James Stewart

 Il s'engagea dans l'United States Army Air Forces en mars 1941 avant l'attaque de Pearl Harbor. Son premier poste était à Moffett Field (Californie), un poste d'instructeur pour pilotes de bombardier tout en tournant dans des films ayant pour but de favoriser le recrutement de 100 000 aviateurs. Au mois d'août 1943, il est affecté à sa demande expresse au 445e Groupe de Bombardement, à la base aérienne de Sioux City (Iowa), comme premier officier en opération du 703e escadron. En décembre 1943, les B-24 Liberator du 445e rejoignent la base anglaise de Tibenham, dans le Norfolk, et sont d'emblée envoyés en mission au-dessus de l'Allemagne. En mars 1944, James Stewart est affecté au 453e Bombardiers, une unité de B-24 reconstituée après avoir été décimée. Pour redonner courage à ses pilotes, Stewart prendra la tête de l'escadre au cours de plusieurs missions (20 missions officiellement enregistrées) au-dessus des territoires occupés. Il devient chef d'état-major du 2e Groupe de Bombardement de la 8th Air Force. Après la guerre, il poursuivit sa carrière dans l'Air Force Reserve, jusqu'à atteindre le grade de général de division en 1959. Sa dernière mission fut en 1966 un bombardement sur le Viêt Nam, auquel il participa comme observateur, avant de mettre un terme à sa carrière militaire. Parmi ses décorations, il y avait l'Air Medal, la Distinguished Flying Cross, la Croix de Guerre française avec palme et 7 étoiles pour autant de victoires en combat aérien
 

© 2011 Tous droits réservés.

Optimisé par le service Webnode